jeudi 13 octobre 2022

Ceux qu'il nous faut retrouver de Joan He

Ceux qu'il nous faut retrouver, de Joan He
Piégée sur une île déserte depuis trois ans avec pour seule compagnie une petite androïde, Cee ne se rappelle plus rien de sa vie d'avant. Rien... si ce n'est qu'elle a une sœur qui l'attend là-bas, quelque part de l'autre côté de l'océan. Elle le sent dans la moelle de ses os : il lui faut à tout prix échapper à cette île pour aller la retrouver. Mais comment ?

Un monde plus loin, Kasey Mizuhara vit dans une cité dans les nuages, conçue pour protéger l'humanité des désastres naturels qui se succèdent sur terre. Fille des deux fondateurs de la ville flottante, elle pleure la disparition de sa sœur Celia, adorée de tous, fascinée par le monde extérieur, qui a pris trois mois plus tôt un bateau et mis le cap vers le large, sans plus jamais donner signe de vie. Mais soudain, un matin, la présence de Celia est repérée quelque part en ville. Kasey s'enfonce dans les entrailles du monstre, bien décidée à percer les secrets de son aînée – il faut dire qu'elle n'en manquait pas – pour pouvoir enfin la serrer de nouveau dans ses bras.
  • Auteur : Joan He     |     Editeur : Lumen
  • Genre : Science-Fiction / Jeunesse     |    Langue : Français
  • Date de parution : 03/02/2022     |     Nombre de pages : ??
J’ai pris pas mal de retard dans ma lecture de ce titre, je pressentais qu’il serait ardu à lire et à comprendre, et j’attendais donc le bon moment pour m’y attaquer. Et j’ai eu raison.

Durant les premiers chapitres que j’ai lus, j’ai été assez mitigée et perplexe face à l’histoire que nous propose Joan He.
Je trouvais les idées intéressantes, mais manquant d’explications. On est plongés dans un univers sans que rien ne nous soit vraiment expliqué, les termes techniques et les technologies sont mentionnés comme si nous devions les connaitre, sauf que ce n’est pas le cas. Nous devons donc nous débrouiller pour comprendre où nous allons, et dans quoi nous mettons les pieds.
Puis on finit par se prendre au jeu, on est curieux, et la plume de l’auteure nous embarque à sa suite.

On a ici un récit avec deux narratrices, deux points de vue alternés. Celia et Kasey sont sœurs, mais elles sont séparées. L'une est échouée sur une île déserte, sans souvenirs, l'autre est dans l'eco-cité, une ville dans le ciel construite pour protéger la population de la toxicité grandissante de l'atmosphère terrestre.

Si Celia n'a qu'un but, retrouver sa sœur en quittant son île, Kasey, elle, en a deux. Elle veut savoir ce qui est arrivé à sa sœur disparue, et elle tente de trouver une solution pour que l'humanité puisse retourner vivre sur la terre ferme. Mais pour ça il faut que la vie n'y soit plus toxique.

On a un vrai message écologique, un message sur l'importance que nos actes ont sur la Terre. Mais on a aussi une quête d'existence, de reconnaissance, portée par les deux sœurs.
Toute la partie sur Kasey traite de l’écologie, de l’impact humain sur l’environnement, mais également sur les nouvelles technologies et la robotique. C’est complexe par moments, mais passionnant à découvrir.

Si, comme je le disais, le début est assez flou et troublant à lire, on devient vite curieux de savoir comment tout ça va évoluer, et de voir comme Celia va s’en sortir, et quelles solutions pourra bien trouver Kasey.

Par contre, si les thématiques et les intrigues m’ont bien plu, je ne me suis pas plus attachée que ça aux personnages. Ou alors peut-être juste à Héros, et encore. J’ai trouvé qu’on n’apprenait pas vraiment à les connaitre, qu’ils restaient un peu trop en retrait, si bien que l’on n’apprend pas grand-chose sur eux, mis à part ce qui est en surface. C’est dommage, car cela aurait apporté une dimension encore plus tragique à cet univers limite post-apocalyptique.

En conclusion, j’ai bien accroché à cette histoire, malgré quelques hauts et bas, et je ne peux que recommander ce titre, surtout pour son impact et ses thématiques fortes.

Karine N.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire