jeudi 26 mai 2016

Ludivine Vancker tome 1 : La conjuration primitive de Maxime Chattam

Ludivine Vancker tome 1 : La conjuration primitive, de Maxime Chattam
ET SI SEUL LE MAL POUVAIT COMBATTRE LE MAL ?
Une véritable épidémie de meurtres ravage la France. D'un endroit à l'autre, les scènes de crime semblent se répondre. Comme un langage ou un jeu.
Plusieurs tueurs sont-ils à l'oeuvre ? Se connaissent-ils ? Très vite, l'hexagone ne leur suffit plus : l'Europe entière devient l'enjeu de leur monstrueuse compétition. Pour mettre fin à cette escalade de l'horreur, pour tenter de comprendre : une brigade pas tout à fait comme les autres épaulée par un célèbre profiler.
De Paris à Québec en passant par la Pologne et l’Écosse, Maxime Chattam nous plonge avec cette terrifiante Conjuration primitive au cœur des pires déviances de la nature humaine.
  • Auteur : Maxime Chattam     |     Éditeur : Albin Michel
  • Genre : Thriller     |    Langue : Français
  • Date de parution : 02/05     |     Nombre de pages : 459
Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman de Maxime Chattam, et j'ai du coup retrouvé avec grand plaisir sa plume envoûtante et maîtrisée.

Cette fois, l'histoire nous mène en plein cœur de nombreux meurtres sanglants qui ravage la France. Des meurtriers différents, mais qui semblent communiquer entre eux au moyen d'un symbole "gravé" sur leurs victimes. Quand la vague de crimes s'étend à toute l'Europe, c'est une équipe de flics pas comme les autres, menée par un célèbre profiler, qui tente d'arrêter tout ça.

Le suspense monte doucement en puissance, de même que la tension. Même les agents de police que nous suivons ne sont pas en sécurité. C’est une chose qui me fascine dans les romans de Maxime Chattam, le fait qu’il parvient avec brio à nous plonger dans une ambiance glaçante, et à faire qu’on en redemande encore plus ! Dès les premières pages ont se « prend au jeu » de l’enquête, mais on est aussi et surtout happés par l’ambiance glauque et étrange, dangereuse. Chaque livre –et celui-ci ne fait pas exception- suinte le danger, le sang et la mort. Pourtant, on se délecte de notre lecture.

Au niveau des personnages, en particulier les enquêteurs, on n'apprend pas beaucoup à la connaitre. On commence avec un trio d'agents, Alexis, Ludivine et Segnon, qui contactent Mikelis, un ancien profileur talentueux, afin de les aider dans leur enquête qui prend des proportions gigantesques. Nous n’apprenons pas vraiment à les connaitre, mais on les apprécie tout de même, d’autant qu’ils ne sont qu’un petit groupe, si bien qu’on prend plaisir à les suivre dans leur enquête haletante.

L'histoire est très sombre et pas mal floue. On ne sait pas du tout où on va, et on prend un grand plaisir à suivre l'enquête. Elle est très bien menée et écrite, chaque élément s’emboite avec les précédents et les suivants, telles les pièces d’un puzzle. C’est fluide, agréable à lire malgré le thème très obscur.
Le récit en lui-même est brutal, sanglant, il ne nous épargne aucuns détails. Le stade au-dessus serait de nous montrer les tueries "en live", directement par les yeux du tueur, mais ça risquerait peut-être d'être trop.

Cette sordide histoire va bien plus loin que les crimes d'un tueur en série. C'est toute une organisation qui œuvre dans l'ombre, des adeptes du mal, visant à mettre en place la conjuration primitive.
C'est quelque chose de viscéral, qui nous prend vraiment aux tripes et qui nous met clairement mal à l'aise. L'Humanité pourrait-elle vraiment en arriver là un jour ?

J'ai apprécié le clin d'œil à d'autres romans de l'auteur dans la présence de Joshua Brolin à la fin, une fin qui d'ailleurs pourrait nous laisser penser que nous reverrons Ludivine.

En tout cas, j'ai beaucoup aimé cette lecture, bien que si sanglante, et je la conseille sans souci aux amateurs du genre.

Karine N.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire