lundi 7 juillet 2014

Contes des royaumes tome 3 : Beauté de Sarah Pinborough

Contes des royaumes tome 3 : beauté, de Sarah Pinborough
La Belle au bois dormant, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.
Rappelez-vous la forteresse cernée de ronces, le courageux prince, le fuseau ensorcelé et la douce princesse endormie qui n'attend que d'être réveillée...

...et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de la Belle au Bois dormant, telle qu’elle n’a jamais été révélée...
  • Auteur : Sarah Pinborough     |     Editeur : Milady
  • Genre : Fantastique/Conte/Romance     |    Langue : français
  • Date de parution : 23/     |     Nombre de page(s) : 221
Troisième et dernier tome de la série, Beauté conclu très bien les histoires de cet univers de contes revisités, même si on en redemande à la fin.

Beauté revisite le conte de la Belle au bois dormant tout en apportant des conclusions floues concernant certains points des tomes précédents (par exemple, la toute fin du tome 2).
Le récit s'ouvre sur un roi et une reine, on ignore qui (mais on le devine au bout d’un moment, quand on devine qui est le prince par rapport au tome précédent), qui décident que leur fils a besoin d'aventure. Ils l'ont trop gâté et il est à la dérive. Pour cela, ils l'envoient vers une contrée lointaine emplie de magie, où la forêt a encerclé une contrée et ne laisse personne passer. Le prince a la charge de traverser cette barrière végétale. Et pour l'aider, on le confie au Chasseur, le meilleur de sa branche.

Pour une fois, on ne suit pas la princesse, mais le prince. Ça change des tomes précédents, et son histoire ne tourne pas vraiment bien.
Le Prince est frivole, il ne pense qu'à s'amuser, à boire et à séduire les filles. Après l'annonce de son aventure, il se prend tout de suite pour un héros avant l'heure, alors qu’il est plutôt froussard. Ce n’est pas un personnage très intéressant, il se contente surtout d’avoir peur ou de faire ce qu’on lui suggère fortement.
Le Chasseur doit guider le prince, mais surtout le protéger, le garder en vie, sinon lui et son village en subiront les conséquences. Ses rêves sont habités par une mystérieuse femme rousse, et je regrette que ce point n’ai pas été présent dans le roman, car du coup nous n’avons pas d’explication le concernant.
En chemin ils rencontrent Petra, jeune femme affublée d’un chaperon qui les accompagne finalement de l’autre côté du mur de ronces, appelée par un étrange cri de l’autre côté.
Et puis, il y a Toby, dont je ne peux pas dire grand-chose sans risquer de révéler une partie de l’intrigue, ainsi que Rumplestiltskin, qui est au cœur de toute cette histoire de malédiction.

Si l’histoire est intéressante à suivre et à découvrir, je l’ai par contre trouvée un peu… plate comparée aux tomes précédents. L’action vient surtout vers la fin, quand le danger est présent, mais avant il ne se passe pas vraiment beaucoup de choses. C’est dommage, l’histoire aurait mérité un peu plus de panache, de rebondissements. Il n’empêche que c’est un récit passionnant.

J'ai vraiment aimé la façon dont l'auteur a mêlé tous ces contes pour n'en former plus qu'un. Le changement majeur, c’est l’amalgame fait entre La belle au bois dormant et La belle et la bête, deux contes de fées distincts qui ne font ici plus qu’un.
Mais dans cette histoire il y a aussi d’autres contes qui sont liés, comme celui de Raiponce (le grand-père du roi du début du récit serait allé la libérer de sa tour, et Rumplestiltskin et la grand-mère de Petra la connaissent), ainsi que celui du Chaperon Rouge (que l’on devine très vite, malgré les changements majeurs).
Je trouve cela vraiment intéressant de mélanger différents contes ensemble, de créer des liens entre eux pour expliquer certaines choses, de les adapter pour en faire un récit tout bonnement magique et enchanteur, bien que sombre.

L'histoire ici est plus sanglante et charnelle que dans les précédents tomes. L'auteur a su joindre le sang à la magie des histoires de princesses, histoires qui prennent ici un tour assez horrifique. Il y a bien une romance, mais pas là où on s’y attendrait.
J'ai de nouveau été fascinée et envoûtée par le récit que j'ai dévoré sans perdre de temps.
Je suis vraiment ravie d'avoir découvert cette trilogie, et j'espère qu'un jour l'auteur en écrira d'autres tomes.

Karine N.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire